Sorry, 2015

Guillaume Bijl - Oostende

Guillaume Bijl - SorryLa culture des monuments est basée sur un consensus. Quelqu’un a rendu à la société un service tellement important que cette personne se voit octroyer une place permanente, de préférence à un endroit bien visible, afin qu’elle soit vue par le plus grand nombre quotidiennement. Généralement, la personne est représentée de manière grave et majestueuse, sur un socle conférant une certaine sacralité à l’ensemble. Guillaume Bijl change cette représentation standard de manière surréaliste, en remplaçant la personne par un chien. Étant donné le sérieux du tableau, l’intervention semble naturelle jusqu’à un certain point, et amène le spectateur à se demander s’il s’agit vraiment d’un hommage ou d’une œuvre d’art.
 

Cette installation cadre dans l’œuvre de Guillaume Bijl, qui effectue une tentative d’« archéologie de notre société ». Il copie des morceaux de réalité de manière tragicomique, et nous fait réfléchir à notre propre culture. Cette œuvre fait partie d’une série que Guillaume Bijl appelle Sorry: des compositions absurdes, bien différentes de son style réaliste habituel. Il s’excuse pour ce faux pas: 'sorry', un mot utilisé facilement à tort et à travers. L’œuvre fait aussi réfléchir au fait que la validité des monuments n’est pas permanente. Si les monuments parviennent à immortaliser une personne, les statues sont toujours assujetties à l’esprit de l’époque, et les actes héroïques peuvent être vus sous une autre perspective au fil du temps.

 

 

 

Guillaume Bijl

Guillaume Bijl°1946 Anvers
Guillaume Bijl a exposé en solo notamment au SMAK Gand (2008), Wiener Secession, Vienne, Autriche (1993) et au New Museum, New York, États-Unis (1989). Il a notamment participé aux expositions en groupe Manifesta 11, Zürich, Suisse (2016), Istanbul Biennale, Istanbul, Turquie (2013), Biennale of Lyon, Lyon, France (2011), Munster Skulptur Projekte, Munster, Allemagne (2007) et Documenta IX, Kassel, Allemagne (1992). Il a été l’un des artistes à représenter la Belgique au pavillon belge de la Biennale de Venise, Italie en 1988.
 

Lieu:

Leopoldpark, Leopold II-laan, Oostende


Accessibilité

Arrêt du tram du littoral: Oostende Marie-Joséplein

Le réseau cycliste – point-Noeud vélo 74

Le réseau pedestre – jonction 65

Téléchargez la carte d'aperçu de Beaufort gratuitement ou récupérez-la dans l'un des bureaux d'information touristique du littoral